Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cet art martial très peu connu et exigeant est caractérisé par la fluidité, la rapidité et la liberté des formes.  

Travaillé lent pour la santé, rapide pour la martialité, il est très stimulant.

Il génère une sensation de Bien-Etre dynamique.

 

Pratiquants d’arts martiaux, ajoutez la puissance d’un fouet à votre technique ! 

Informations et inscription : "ddu688@laposte.net" ou 07.82.34.80.18.

 

Le Tong bei Chuan s’est d’abord développé dans le nord-est de la Chine. Il s’est progressivement répandu dans toute la Chine et est aujourd’hui pratiqué dans le monde entier.

Cette boxe comprend :

-des techniques à mains nues (frappes des paumes, utilisation des poings comme les maillons d’une chaine ou comme des boulets de canons, cercles, saisies, crochet, main coupante et main « frottante », la gifle à la vitesse de l’éclair)

-la théorie des « trois assiettes » (division du corps en trois parties)

- quatre sortes de pas

-six postures et douze manières de s’enraciner,

-ainsi que des techniques de maniement d’armes (lance, sabre, paire de crochets, bâton).

 

Le Wuxing Tong bei chuan, "boxe du dos traversé" a été créée par maître Xiu Jianzhi (剑痴),

né dans la province du Hebei en 1883, issu de l’ancienne famille Qi (祁家),

élève du célèbre Maître Xu Tian (许天) 4ème génération de Tong bei Quan.

Il est basé sur le principe des cinq éléments (le métal/or, le bois, l'eau, le feu, la terre),

chacun de ces cinq éléments correspondant à une technique essentielle de paumes :

projeter, ( shua), claquer (pai), traverser (穿 chuan), fendre (pi), et percer (zhuang). 

La pratique de cet art martial permet d'entretenir une bonne condition physique, alliant mobilité articulaire, souplesse, coordination, tout en favorisant le système cardio-vasculaire et le développement des capacités respiratoires. 

 

Maître GUAN Tieyun est né dans la province du Hebei en 1950.

Il a commencé à étudier le Kung Fu à l'âge de six ans.

Diplômé et doyen de l'Université de l'éducation physique de Shenyang,

il a été reconnu en 1995 comme faisant partie des cent meilleurs maîtres de Wushu chinois.

Elevé au grade de 9ème Dan, il est invité dans le monde entier.

Il passe désormais plusieurs mois par an en Europe.

En 2019, il décide de développer son enseignement en France,

grâce à son fidèle représentant, Maître David Du, 6ème Duan de la Fédération de Chine. 

 

Maître GUAN se souvient que son maître Xiu Jianchi disait 

celui qui maîtrise « les cercles du diable sera vainqueur de la moitié des héros du monde d’arts martiaux ». 

Mais avant d’apprendre les gestes et techniques, les élèves doivent avoir le « Wu De ».

Ce sont les qualités de sérieux, politesse, respect, gentillesse, de correction, courage, modestie.

« Wu De », c’est aussi le désir d’apprendre.

 

Rendez-vous au stage des 8 et 9 juin à Paris !

Stage ouvert même aux débutants. Avoir des bases en arts martiaux est préférable. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :