Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le tui shou est un exercice pratiqué dans le cadre du Tai Chi Chuan ou du Yi Chuan. Il se traduit communément par « poussée des mains ».

 

Les deux partenaires se positionnent face à face, chacun cherchant à déstabiliser l’autre en le poussant et à transformer les poussées qui lui arrivent pour ne pas être lui-même déstabilisé.

Les mains sont le plus souvent en contact avec les avants-bras du partenaire, et cherchent à le « coller », jusqu’à sentir un point de tension dans le corps de l’autre. Cette tension constituera un point d’appui pour la poussée.

 

Le tui shou est dit « à pas fixes » lorsque les partenaires décident de se contraindre à ne pas bouger les pieds, « à pas mobiles » lorsqu’ils ne doivent pas sortir d’un espace préalablement délimité. Il peut être réalisé à une ou deux mains.

 

Quelques exemples en vidéo :

Master Tung Hu Ling, en cliquant ici.

Master Yang Jwing Ming, ici.

 

On peut aussi considérer le tui shou plus largement comme un concept et se doter d’autres « contraintes », pour générer de la créativité. Par exemple, la poussée peut se situer au niveau des jambes, interdisant l’utilisation des mains.

 

C’est un entrainement très précieux pour développer les qualités d’écoute, de timing, de distance, de perception, et de transformation utiles en combat.

Il permet de vérifier son ancrage, son relâchement, son calme ou son emballement, la proportionnalité de ses réponses.

 

Il présente l’immense avantage de pouvoir être pratiqué de façon très douce ou très énergique, avec une vitesse et une combativité qui varieront selon le degré de maîtrise des partenaires.

 

Il offre à un pratiquant de tai chi chuan l’occasion d’explorer l’utilité martiale des mouvements effectués au ralenti en solo dans la forme sans risque de blessure.

 

 

Où pratiquer le tui shou ?

 

Toutes les écoles de tai chi chuan ne le proposent pas, et la plupart le réservent à leurs élèves les plus avancés, ou au moins à ceux qui connaissent la « forme » en entier.

 

Certains lieux de pratique le partagent quelle que soit votre école initiale.

-A l’académie Pascal Plée en cliquant ici

- Avec maître Yuan Hong Hai en suivant ce lien

- Fin juillet, aux « rencontres de Jasnières ». Accéder au site ici.

Ou tout simplement au jardin du Luxembourg, tous les dimanches matin (laisser message sur le blog pour en savoir plus).

 

Bonne découverte !

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :